Flash : fin de partie sur Android

Le plugin flash n’est plus disponible sur le Play Store depuis jeudi 16 août. Prévu depuis novembre dernier et confirmé en juin, ce retrait du Market met un terme au développement du lecteur multimédia sur Android. Plus globalement, c’est un sévère constat d’échec pour qui n’aura jamais réussi à imposer cette technologie sur les plateformes mobiles.

Souvenez-vous, il y a encore quelques mois, la possibilité de lire le flash était un argument commercial mis en avant par les constructeurs de terminaux Android. Il faut dire qu’Apple, de son côté, avait toujours refusé d’accepter ce format pour ses iPhones et ses iPads. Steve Jobs reprochait au logiciel d’être trop gourmand en ressources et de faire planter les systèmes. Une attitude de la marque à la pomme longtemps vilipendée par les fans de Google. Et pourtant, voilà que Flash disparaît à son tour des smartphones Android. Enfin, pas tout à fait.

Comme l’a indiqué Adobe, les mises à jours (notamment de sécurité) ne seront plus assurées pour toutes les configurations supérieures à la version 4.0 du système d’exploitation mobile de Google. Certes, vous devriez toujours pouvoir télécharger sur le web le fichier apk de (par exemple ici) et l’installer sur votre smartphone (pour savoir comment faire cette manipulation, voir notre tutoriel ici). Des programmeurs malveillants pourraient cependant très bien profiter de la situation pour diffuser sur internet une version viciée du logiciel. Attention donc si vous ne passez pas par des sites de confiance.

Si vous aviez déjà Flash Player sur votre smartphone, pas de panique. Il ne sera pas désactivé ni désinstallé. Adobe indique d’ailleurs qu’il continuera à apporter des correctifs contre les failles de sécurité pour les téléphones déjà équipés ou qui sortiront d’usine avec le logiciel installé par défaut.

L’arrivée du html 5 (un standard ouvert et reconnu par tous qui permet de diffuser des fichiers mutlimédia) et le succès des applications (qui ne passent généralement pas par le navigateur et ne nécessitent pas flash) auront donc été fatal à la technologie d’Adobe sur les plateformes mobiles. Car en se privant du marché Android après celui de l’iPhone, soit 85% du marché des smartphones, il ne fait guère de doute que Flash n’a plus d’avenir sur ce type de terminaux. Pour le moment, Adobe se montre confiant et veut développer son programme pour les ordinateurs. Mais avec le trafic croissant que représentent les mobinautes, les éditeurs de contenu risquent d’exclure de plus en plus les fichiers flash pour des raisons pratiques.

 

Photo : Flickr- zonaponsel.com

 

 

Note
Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>