On a testé pour vous : le Galaxy Nexus

Après HTC en 2010, c’est qui a été choisi par Google pour réaliser son téléphone optimisé pour Android. Alors qu’il sort en France le 15 décembre, nous avons pu tester le pendant une semaine. Verdict : un petit bijou de technologie de pointe.

Prise en main et navigation

Plutôt simple à appréhender, la prise en main du téléphone nécessite cependant un petit temps d’adaptation. En effet, le smartphone ne dispose que de 3 boutons :

  • retour en arrière
  • retour au bureau
  • afficher la liste des applications et des pages Internet déjà ouvertes

Le Galaxy Nexus ne possède donc ni de bouton « recherche » ni de bouton « Menu ». Et c’est justement cette absence de bouton « Menu » qui peut dérouter au début. Ne vous inquiétez pas, vous pourrez tout de même accéder à toutes les options disponibles. A l’intérieur des applications, vous verrez apparaître un nouvel onglet (en général « … ») qui correspond aux options que l’on retrouve habituellement via le bouton « Menu » des téléphones Android. Pour accéder aux paramètres du Galaxy Nexus, rendez-vous simplement sur les bureaux virtuels ou dans la liste des applications > « Paramètres ».

Par ailleurs le smartphone passe rapidement et de façon fluide d’un écran à un autre. Nous n’avons constaté aucun temps de latence ni de bug.

Les boutons pour éteindre/allumer le Galaxy Nexus et gérer le volume sonore sont parfaitement placés et, enfin, le téléphone gère bien sûr avec précision le multi-touch.

Ergonomie et finition du téléphone

Samsung a fait le choix de la sobriété et d’un nombre de boutons physiques limité au strict minimum. Les boutons de façade du téléphone sont ainsi tactiles. Cela permet de disposer d’un écran plus imposant et de ne pas les abîmer au fur et à mesure de l’utilisation du téléphone. En revanche, il faut faire plus attention à la partie de l’écran que l’on touche (par exemple lorsqu’on joue) pour éviter les fausses manipulations. C’est pourquoi certains auraient préféré des boutons physiques. Mais là, c’est surtout une histoire de goût.

Le Galaxy Nexus ne dispose donc que de deux boutons physiques : pour éteindre/allumer et modifier le volume. Pas de bouton pour accéder directement à l’appareil photo. Mais le fabricant a eu l’intelligence de faire en sorte que l’ouverture de l’appareil photo puisse se faire rapidement (lorsque le smartphone est en veille, vous avez le choix entre le débloquer ou accéder à l’appareil photo).

En dehors de cela, pas grand chose à signaler hormis une prise petit Jack pour votre casque. Le haut-parleur est quant à lui de très bonne facture.

Côté finition, c’est plutôt du haut de gamme avec des matériaux de qualité. En revanche le « capot » de la bécane pour la batterie fait un peu « cheap », avec une matière plastique très souple. D’expérience, je dirai toutefois que c’est plutôt une bonne nouvelle car ce type de matériel est bien plus résistant sur la durée et facilement remplaçable.

Performance

C’est le premier téléphone à tourner sous Android 4.0 et nous avons même pu le passer en 4.1. Une version de l’OS très performante dans l’affichage et la rapidité d’exécution. Vous avez donc accès au dernier cri dans ce domaine ainsi qu’aux dernières mises à jour faites par Google. Le bug sur le son dans les premières versions du téléphone a en outre été réglé.

Niveau batterie, le téléphone tient parfaitement la route, alors qu’avec une taille d’écran conséquente (4,65 pouces) et le processeur double-coeur on aurait pu penser que celle-ci allait avoir un peu de mal. Malgré une utilisation intensive, la batterie n’est jamais tombé en rade avant un jour et demi. Un très bon point. A noter que l’écran, l’un des plus grands du marché, propose une impressionnante résolution de 1280×720 pixels, avec une excellente qualité d’affichage.

Côté technique, le téléphone utilise un processeur Texas Instruments OMAP 4460 (double-coeur) cadencé à 1,2 GHZ. Il est associé à une puce graphique PowerVR SGX540 qui a déjà quelques mois d’existence. Samsung aurait donc pu proposer un chipset graphique plus récent. Mais ne vous attachez pas trop à ce détail car la configuration est tout simplement excellente. Nous y reviendrons un peu plus tard.

Le téléphone contient par ailleurs un appareil photo de 5 Mégapixels avec une mise au point automatique plutôt bonne. Il est néanmoins un ton en dessous de la concurrence, ce n’est donc pas le point fort du téléphone.

Seul vrai bémol : le téléphone ne permet pas d’insérer une carte SD pour augmenter la mémoire du téléphone. Vous devrez donc vous contenter des 16 Go d’origine. Dommage mais pas rédhibitoire vu la contenance de base.

Applications

Testé sur plusieurs jeux HD de dernière génération dont Asphalt 6, le Galaxy Nexus est tout simplement impressionnant. Profondeur d’image, gestion parfaite des graphismes et excellente fluidité. C’est tout simplement l’un des meilleurs appareils (si ce n’est le meilleur) que nous ayons pu tester jusqu’ici. Du très très lourd.

 

Accessoires du coffret

Le coffret contient  :

  • le téléphone
  • un chargeur secteur
  • un câble USB permettant de relier votre téléphone à l’ordinateur
  • un kit mains libres

 

Bilan

Avec le Galaxy Nexus, Samsung propose un téléphone particulièrement puissant pour les jeux comme pour la vie de tous les jours. Autre gros avantage : le système tourne sous la dernière version d’Android, la 4.0 (ou 4.1) : Ice Cream Sandwich. Un avantage de taille par rapport à la concurrence. Le smartphone se permet même d’être particulièrement léger (135 grammes) avec un écran de taille gigantesque. Certains n’apprécieront pas cependant les touches tactiles sur la façade et le fait de ne pas pouvoir ajouter une carte SD. Mais face à la qualité de l’ensemble et le prix compétitif, vous n’avez pas à hésiter très longtemps avant de l’acquérir.

Les + :

  • taille de l’écran, qualité d’affichage, résolution HD
  • processeur double-coeur et chipset graphique performant
  • technologie NFC (pour payer avec son smartphone)
  • Android 4.0

Les – :

  • pas de possibilité d’ajouter de carte SD.

Caractéristiques techniques et prix

Prix nu et sans abonnement : environ 610 euros TTC
Système : Android 4.0 (passable en 4.1)
Processeur : Texas Instruments OMAP 4460 (double-coeur)
Chipset graphique : PowerVR SGX540
Fréquence processeur : 1,2 GHz
Mémoire vive (RAM) : 1 Go
Support cartes mémoire : non
Mémoire interne : 16 Go
Poids : 135 g
Taille (diagonale) : 4,65 pouces (11,8 cm)
Définition de l’écran : 1280 x 720 pixels HD
Résolution photo : 5 Mégapixels

Note
Click on a tab to select how you'd like to leave your comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>