Gratuit

Mole Kart : une pâle copie de Mario Kart

S’attaquer au mythe Mario Kart n’est pas une mince affaire. Sorti en 1992, le jeu a su évoluer depuis et s’imposer sur chaque génération de console Nintendo grâce à ses graphismes hauts en couleurs, son design et son punch. Le problème, c’est qu’en dehors des consoles du fabricant japonais, il est impossible d’y jouer sans passer par un émulateur. Du coup, les “Mario Kart like” se sont multipliés sur les autres plateformes et, désormais, sur les portables. Mole Kart en fait partie. Si la copie rendue par les développeurs est loin d’être ridicule, on est malheureusement encore loin de retrouver les sensations du soft original.

Mole Kart reprend les éléments qui ont fait le succès de son illustre prédécesseur :

  • des personnages cartoon enfantins (8 en tout) : du gros ours blanc un peu lourdeau au héros dynamique en passant par les personnages girly
  • les items à récolter pendant les courses : là, pour le coup, c’est quasiment du copié-collé de Mario Kart (boost, pièce qui vous rend invincible, bananes, éclair qui réduit la taille de vos adversaires, …).
  • 8 parcours dans des univers variés : volcan, plages, glace, …

Deux modes de jeu sont disponibles : les courses de vitesse et les courses avec items. A chaque fois que vous remportez une course, vous gagnez une médaille et vous pouvez refaire le parcours dans le niveau de difficulté supérieur (easy, normal et hard). En tout, chaque parcours vous permet ainsi de récolter 3 médailles pour chaque mode de jeu. Avec celles-ci, vous pourrez débloquer de nouveaux personnages et niveaux.

Passé la découverte des différents univers, vous vous rendrez rapidement compte que le jeu s’est là aussi très largement inspiré des courses de Mario Kart. A tel point que parfois, on l’impression de déjà les connaître. En outre, les collisions sont particulièrement mal gérées et au bout de quelques minutes, on a tendance à s’ennuyer ferme.

Reste que Mole Kart est gratuit et que ses graphismes sont plutôt bien réalisés. Mais le jeu laisse cependant un goût d’inachevé. D’autant que les développeurs n’ont rien fait pour se démarquer de l’original (par exemple avec la possibilité de customiser les bolides ou avec des items vraiment originaux). Au final, une pâle copie qui ne restera pas dans les annales.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top